Les droits culturels dans le Grand Est
Point de convergence entre les acteurs ?

S’approprier les droits culturels pour les mettre en action dans les pratiques des acteurs des champs culture, éducation populaire, jeunesse, développement social, solidarité, etc.

Jeudi 14 septembre de 9h à 17h30
Au Manège, Scène Nationale de Reims – 2 boulevard, du Général Leclerc, Reims.

Inscription. Télécharger le programme.

Votre présence sera l’occasion d’affirmer votre volonté d’engagement sur les droits culturels, de comprendre les enjeux de ces droits indivisibles, indissociables des droits économiques et sociaux (astérisque préciser droits de l’homme), d’interroger les pratiques artistiques et culturelles afin que la culture contribue à ce que toutes les personnes puissent choisir leurs héritages, leurs identités, leurs environnements et leurs futurs, agir pour leur émancipation, générer une humanité plus humaine, libre, digne et solidaire.
Cette journée est le résultat et, nous espérons surtout, le début d’une démarche collective qui entend sortir de l’entre soi de l’éducation populaire et de la culture, de tout enfermement professionnel, institutionnel, sectoriel, voire territorial.
En repérant les contraintes, les obstacles mais aussi les possibilités pour agir, cette journée aura pour objectifs d’apporter des références et des expériences, de produire des pistes de réflexion, d’avancer collectivement vers des solutions pour mettre en action nos valeurs, allant ainsi au- delà de leur seule affirmation .
Dans un climat de réflexion critique positive, nous analyserons et questionnerons ensemble, et avec bienveillance, des projets au regard des droits culturels.
L’objectif est sur le court et le long terme : inscrire durablement les droits culturels dans nos pratiques.
Chacun de nous peut devenir garant du respect de la dignité des personnes et promouvoir les droits culturels, quelque soit son secteur d’activité.

Le collectif est source de motivation, de connaissance et d’inspiration pour s’engager dans une dynamique durable pour comprendre, faire vivre et défendre les droits culturels. Cela passe par la conscience de ses propres limites et une meilleure connaissance des contraintes, ressources et savoirs des autres, la compréhension des interactions entre les secteurs culturels, sociaux et économiques, le dépassement des relations de pouvoir et des enjeux de pouvoir, la capacité de formaliser théorie et pratique pour rendre visibles des réflexes plus ou moins conscients et faire évoluer notre action.

Nous amorçons une démarche. En fin de journée, nous vous proposerons de constituer des trinômes réunissant des personnes issues de différents secteurs d’activité, qui souhaitent questionner entre elles leurs pratiques au regard des droits culturels. Ainsi, une deuxième journée en mars 2018, permettra de rendre compte des analyses que nous aurons fait émerger pour les confronter entre elles et ouvrir ainsi, nous l’espérons, de nouvelles sources et leviers d’action.

Cette journée a été co-construite par les contributeurs au groupe d’appui à la transmission et à la recherche pour l’éducation populaire et la culture en Grand Est.

Ils soutiennent financièrement, matériellement et humainement l’événement :
DRAC Grand Est, Fédération Régionale des MJC de Champagne-Ardenne, le Manège de Reims, la Fédération Départementale des Centres Sociaux de la Marne, les FRANCAS.